Speedating website


– Lieu : Musée de l’Homme à Paris, M° Trocadero – Rens. jusqu’en juin 2018, tous les 1er lundis du mois, de 19h à 21h : Cours de droit du travail – Depuis 2003, avec le soutien de l’Union syndicale « Solidaires », ces cours de droit du travail sont animés bénévolement par des syndicalistes de diverses organisations, des agents de l’inspection du travail, des avocat-e-s, juristes, universitaires….11.24 [email protected]@ dimanche 21 janvier 2018, mardi, mercredi, dimanche de 11h à 19h, jeudi, vendredi, samedi de 11h à 21h, Fermeture le lundi : Expositions temporaires de la galerie jardin : « les forêts Natales : Arts d’Afrique équatoriale atlantique : Au cœur de l’Afrique équatoriale atlantique, l’aire culturelle embrassant la République gabonaise, la République de Guinée équatoriale, le Sud du Cameroun et l’Ouest de la République du Congo, est une région de grande tradition sculpturale.Le génie plastique des artistes Fang, Kota, Tsogo ou Punu s’est notamment illustré dans une sculpture religieuse liée au culte des ancêtres et aux masques d’esprit.le 1er janvier : Fête nationale du Soudan le 1er janvier : Fête de la libération de Cuba le 1er janvier : Indépendance (1804) d’Haiti le 1er janvier : Jour anniversaire de l’Indépendance du Cameroun (1960) le 4 janvier : Commémoration de lutte pour la liberté menée par le peuple du Congo Kinshasa contre le colonisateur belge et ses alliés occidentaux.Le 4 janvier 1959 fut l’aboutissement de la lutte contre le système de l’exploitation de l’homme par l’homme qui a duré 80 ans dans ce pays sans tenir compte auparavant de la traite négrière.: Expo Malick Sidibé Mali Twist, hommage au photographe malien un an après la disparition de l’artiste le 14 avril 2016 – Véritable plongée dans la vie de celui qui fut surnommé « l’œil de Bamako », cet ensemble exceptionnel de photographies en noir et blanc révèle comment Malick Sidibé a su saisir la vitalité de la jeunesse bamakoise et imposer son style unique.À côté d’œuvres iconiques, l’exposition montre pour la première fois un vaste ensemble de photographies vintage et de portraits d’une beauté intemporelle, retrouvés dans les archives de l’artiste.



À travers une sélection d’œuvres emblématiques, l’exposition propose d’explorer les correspondances, mutations et particularités de la production artistique des nombreux groupes peuplant une vaste zone formée au gré des migrations.Au 35 rue de Seine ce seront les œuvres de Bruce Clarke qui évoqueront les grandes figures de l’émancipation de l’Afrique mais aussi certains de ses plus grands drames comme le génocide des Tutsi du Rwanda.Aston quant à lui présentera des sculptures faites d’objets de récupération qui sous l’apparence enjouée de musiciens ou d’animaux dénoncent les excès de la société de consommation.Kassa ne s’enferme pas dans une catégorie ou un courant artistique unique.

Du cubisme à l’abstraction, il sait partager son univers doux et chaleureux sous de nombreuses formes.

Depuis des siècles, des petites embarcations dénommées « kwassas » allaient d’une île à l’autre tissant ainsi entre leurs populations d’importants liens sociaux, familiaux et professionnels : aucune frontière ne peut effacer de tels liens.